Dormir ailleurs.

Pour un enfant, partir en colonie de vacances, en classe découverte ou simplement dormir chez un copain sont des moments très attendus.  

Par contre, pour un enfant énurétique, ces moments de bonheur peuvent se transformer en moments de stress et de panique...

Il redoute reflexions et moqueries venant de la part des autres enfants et refuse souvent d'aller dormir ailleurs alors qu'il le désire fortement. 

Pour vous parents, soyez rassurés sur l'accueil dont bénéficiera votre enfant en séjour collectif. L'énurésie étant très courante, le personnel d'encadrement est habitué à recevoir ces enfants et gèrent du mieux possible ces petits soucis, d'autant plus qu'il y a bien des chances pour qu'il ne soit pas le seul dans ce cas.

panneau-colos.jpg 

Comment faire ??

Surtout ne pas cacher son pipi au lit à l'organisme d'accueil, même si les accidents sont occasionnels. Mettez vous à la place de votre enfant qui, chaque soir se demandera si le lendemain matin il sera ou non mouillé. Personne n'étant au courant, s'il y a pipi au lit, la surprise serait générale, et pour l'encadrement et pour ses camarades, qui bien sur risquent de s'en apercevoir.

 

S' il doit partir en classe decouverte;

Demandez à rencontrer son institutrice(teur) seul, puis ensuite avec votre enfant. Vous apprendrez peut-être qu'il ne sera pas seul dans ce cas. Cette entrevue aura pour effet de le rassurer et de faire en sorte qu'il ne se sente pas exclus pour cela, bien au contraire. L'organisation des chambres devra être soigneusement préparée, definissez ensemble avec qui il voudra bien partager ses nuits et son secret.

Il n'est pas souhaitable qu'il y ait une chambre réservée aux énurétiques, cela renforcerait le sentiment d'exclusion.

 

L'association "A L'AISE" mène des interventions en classe afin de sensibiliser les enfants à ce souci en l'expliquant à l'aide de notre film TRAHISON ce qui a aussi pour effet de rassurer les élèves éventuellement concernés sur la perception de leur souci par leurs camarades.

Si votre enfant doit partir, parlez en à son enseignant. 

 

Vous pouvez, quelque temps avant le séjour, inviter à dormir un ou deux de ses meilleurs camarades de classe qui partageront sa chambre.

Parlez avec eux en présence de votre enfant avant le coucher et dites leur quelque chose Comme ca:

"Voila !!! Valentin est angoissé à l'idée de partir en classe decouverte car il a un petit probleme....il fait encore pipi au lit.............Oh  bien sur, ce

n'est pas de sa faute, mais il redoute les moqueries et ne voudrait pas que toute l'ecole soit au courant.

Voulez vous bien être ses alliés et l'aider a passer ce sejour sans crainte ? "

 

Il ne s'agit pas bien sur de mettre toute la classe au courant, mais seulement ses camarades de chambrée qui se verront investis d'une mission de confiance de soutien et d'aide.

Comme il vous a été dit plus haut, il n'est pas souhaitable de mettre en place toute une stratégie visant a cacher son pipi au lit.

Imaginez un exercice d'alarme incendie en pleine nuit.........Un matin de grande inondation.......Un chahut dans les chambres.........

Valentin se retrouverait seul, tout penaud dans son pyjama mouillé et son lit trempé.......au pire avec sa couche sous le pyjama, ce qui ne manquerait pas d'alimenter, sinon des moqueries, au minimum des reflexions et des surnoms qui riquent de le poursuivre au delà du sejour.

Avec la complicité de ses camarades et de l'encadrement, rien ne devrait sortir de la chambre.......

A plusieurs on est plus fort.

N'oubliez pas de lui fournir des couches à enfiler en nombre suffisant, confiez les à son

instituteur(trice) dans un sac banalisé.

 

Toutes ces recommandations n'ont pour seul effet que votre enfant ne se sente pas exclus ni moqué. Elles sont à adapter suivant le degré d'angoisse que votre enfant présente à l'annonce de se séjour.

 

Un séjour bien préparé, ne peut qu'être bénéfique pour l'enfant qui l'abordera plus détendu.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×